Header - Services

Norman Sherman, compositeur agréé du CMC, est décédé le jeudi 30 avril 2015 à l’âge de 91 ans

Norman Sherman, compositeur agréé du CMC, est décédé le jeudi 30 avril 2015 à l’âge de 91 ans

mai 7, 2015
Ontario

Norman Sherman, compositeur agréé du CMC, est décédé le jeudi 30 avril 2015 à l’âge de 91 ans. Il laisse dans le deuil son épouse, Riquette Sherman, ses enfants (Philip et Natalie) et leurs familles.

Né à Boston, dans le Massachusetts, en 1924, Norman Sherman se souvenait encore très bien d’avoir écouté pour la première fois la musique de Benny Goodman à la radio dans les années 1930. La musique big band et le jazz de l’époque ont éveillé chez lui un intérêt pour la musique. Dans une interview organisée par le CMC en 2014, il se rappelait : « En écoutant de petits orchestres d’étudiants jouer du jazz au collège, je me suis de plus en plus intéressé à la musique au point d’y consacrer énormément de temps et d’en faire un objectif de carrière : la musique était devenue la passion de ma vie. »

Diplômé en composition à l’Université de Boston, Norman Sherman a étudié le basson avec Ernst Panenka et la musique de chambre avec Fernand Gillet, tous deux membres de l’Orchestre symphonique de Boston. Pendant trois ans, il a aussi étudié les techniques de composition avancée de manière intensive aux côtés de R. Brogue Henning de l’Université d’Harvard. À Tanglewood, il a fait la connaissance d’Olivier Messiaen, qui l’a invité à suivre ses cours d’esthétique et d’analyse musicales au Conservatoire National de Paris; il a accepté l’invitation.

En 1957, l’étudiant Sherman est venu au Canada pour occuper le poste de basson solo au sein de l’Orchestre symphonique de Winnipeg et de l’Orchestre de Radio-Canada. À cette époque, il ne ménageait pas ses journées de travail : il composait pour des pièces de théâtre radiophoniques de Radio-Canada et était le chef d’orchestre et l’arrangeur des musiques de divertissement de ses propres émissions radiophoniques. Après avoir passé quatre ans à Winnipeg, il a quitté le Canada pour se rendre aux Pays-Bas où il a occupé le poste de basson solo au sein de l’Orchestre philarmonique de La Haye. Durant sa carrière de concertiste, il a joué sous la direction de nombreux chefs d’orchestre renommés, tels Charles Munch, Leonard Bernstein et Kurt Masur. Il admirait tout particulièrement Bruno Maderna, qui, selon lui, avait réalisé une des meilleures interprétations de sa musique : la première de Through the Rainbow and/or Across the Valley avec l’Orchestre philarmonique de Rotterdam. Parmi ses nominations, le concertiste Sherman a été le basson solo de l’Orchestre symphonique de la radio de Jérusalem, en Israël, de 1973 à 1974.

En 1975, lors de son retour au Canada, il a été nommé professeur principal de composition et d’orchestration à l’École de musique de l’Université Queen, à Kingston. Il occupera ces fonctions jusqu’en 1999, avant de décider de se consacrer entièrement à la composition.

Les compositions orchestrales de Sherman ont été interprétées et diffusées par des orchestres au Canada, les orchestres les plus renommés des Pays-Bas et l’Orchestre philarmonique de Jérusalem. Quant à ses pièces de musique de chambre, elles sont jouées dans le monde entier. « Depuis ses origines, la musique jazz sert de source d’inspiration. Ses caractéristiques rythmiques filtraient à travers l’écriture de Norman », de déclarer Matthew Fava, directeur de la région de l’Ontario au CMC. « Son intérêt dans le langage harmonique, qui étudie la beauté des sons, des mélanges et des couleurs, n’a fait que croître au fil de ses études. Durant sa carrière de musicien d’orchestre, il a affiné sa précision et son exactitude auditives de compositeur – il connaissait les capacités soniques d’un instrument et cherchait à les étudier intégralement. »

À 90 ans, lorsqu’il relatait sa carrière musicale, le compositeur Sherman disait : « Rendu à cette étape-ci de ma vie, je ne pense pas produire beaucoup plus. Lorsque vous composez, vous devez faire le meilleur travail possible. Cette affirmation semble rebattue, mais elle demeure vraie. Vous devez croire en ce que vous faites. »

Vous pourrez en apprendre davantage sur l’œuvre de Norman Sherman en consultant sa biographie sur le site Web du CMC ou en visitant le site officiel de Norman Sherman.

Le personnel et le conseil d’administration tiennent à offrir leurs plus sincères condoléances à la famille de Norman. Il nous manquera. Nous sommes fiers de rendre hommage à son héritage musical en continuant de diffuser sa musique auprès des artistes et du public en général.

À propos du Centre de musique canadienne

Fondé en 1959, le Centre de musique canadienne supervise les œuvres musicales de la plus grande communauté de compositeurs professionnels canadiens. Par l’intermédiaire de ses cinq centres régionaux, il offre un service de publication à la demande et de commercialisation et organise d’importantes activités d’information locales. De plus, il est facilement accessible grâce à son vaste site Web interactif. Le Centre assure également la promotion des œuvres de ses compositeurs agréés par l’intermédiaire de ses cinq musicothèques de prêt, comptant plus de 23 000 partitions et 14 000 enregistrements d’archives ainsi que quelque 1 400 CD enregistrés à des fins commerciales. Vous pouvez joindre le Centre de musique canadienne sur Internet (centremusique.ca), sur Facebook (Canadian Music Centre) et sur Twitter (@cmcnational).

Allegra Young
Directrice, Communications et Centredisques
Courriel : ayoung@musiccentre.ca
Tél. : 416-961-6601, poste 304

Matthew Fava
Directeur – Région de l’Ontario
Courriel : ontario@musiccentre.ca
Tél. : 416-961-6601, poste 207
PDF format

Compositeurs apparentés : Norman Sherman