Header - Sheet Music

Vitrine des compositeurs

Talivaldis Kenins: Biographie

Talivaldis Kenins
1919 - 2008
Région: Ontario

Talivaldis Kenins

Talivaldis Kenins est né en 1919 à Liepaja, en Latvie, de parents qui jouaient un rôle de premier plan dans la vie culturelle et politique de ce pays. Son père, Atis — avocat, pédagogue, diplomate, politicien, ministre de l’Éducation et de la Justice — était également poète et traducteur. Sa mère, Anna, était un écrivain et journaliste de renom. C’est dans cet univers très stimulant que le jeune «Tali» entreprend des études de piano à cinq ans et signe ses premières compositions à huit ans.

Il poursuit ses études au Collège de Menton et au Lycée de Grenoble, en France, où il devient Bachelier des lettres en 1939. Il fait ensuite des études de composition au Conservatoire d’État de Riga sous la direction de Joseph Wihtol, mais la seconde occupation soviétique après la Deuxième Guerre mondiale l’oblige à quitter la Latvie. Il retourne donc en France et, en 1945, s’inscrit au Conservatoire National Supérieur de Paris, où Simone Plé-Caussade, Tony Aubin et Olivier Messiaen figurent parmi ses professeurs. L’élève-compositeur gagne sa vie dans le Paris d’après-guerre en accompagnant des chanteurs, en jouant du piano à des représentations théâtrales et dans des orchestres de danse. Malgré les difficultés financières, il termine ses études, reçoit les prix Perilhou, Gouy d’Arcy et Halphen puis, en 1950, son diplôme à titre de lauréat du Grand Prix de composition. La même année, il obtient une bourse du Conseil international de la musique de l’UNESCO (qui lui assure une année complète d’études supérieures), et Herman Scherchen dirige son Septuor (1949) au Festival de musique nouvelle de Darmstadt. Après son mariage avec sa compatriote Valda Dreimane, Talivaldis Kenins s’établit au Canada en 1951 pour y assumer la fonction d’organiste et de directeur musical à la St. Andrew’s Latvian Lutheran Church à Toronto. L’année suivante, il commence à enseigner la composition et le contrepoint à la Faculté de musique de l’Université de Toronto. Il y est nommé professeur titulaire en 1973 et il coordonne le département de composition de 1977 à 1979. Au nombre de ses nombreux étudiants talentueux, citons Edward Laufer, Walter Kemp, Bruce Mather, Imant Raminsh et Arthur Ozolins ainsi que Tomas Dusatko, James Rolfe et Ronald Smith parmi les compositeurs de la génération suivante.

Talivaldis Kenins a aussi été très actif sur la scène musicale professionnelle du Canada. Fondateur de la Latvian Concert Association of Toronto en 1959, il a été longtemps un membre actif de la Ligue des compositeurs canadiens (et son président en 1973-1974), en plus de donner des conférences sur la musique contemporaine et la culture canadienne à divers congrès, institutions et symposiums partout dans le monde.

Outre un corpus important de musique de chambre, Talivaldis Kenins a composé huit symphonies, douze concertos, trois cantates, un oratorio, des œuvres chorales et plusieurs pièces pédagogiques. La clarté de son expression musicale et sa maîtrise technique de l’écriture lui valent d’être aujourd’hui l’un des compositeurs canadiens qui reçoit le plus de commandes et d’exécutions. Sa musique figure régulièrement au programme de maints festivals nationaux et internationaux, et on lui a décerné de nombreux honneurs. Décoré de la médaille d’argent Champollion (Grenoble), nommé Officier de l’Ordre national des trois étoiles de la République de Latvie, nommé professeur émérite de l’Université de Toronto après 32 années d’enseignement, et professeur honoraire à l’Académie de musique de Latvie, Talivaldis Kenins a fait l’objet d’un documentaire préparé en 1990 par les Services de radio et de télévision de Latvie. En 1989, RCI a fait paraître dans le cadre de son Anthologie de la musique canadienne un coffret de quatre CD consacré à sa musique.

À l’occasion de son 75e anniversaire de naissance, les Éditions Gara Pupa ont publié en Latvie une biographie importante de Talivaldis Kenins signée par Ingrida Zemzare, Ph.D.

2002

Musiflots

Cliquez ici pour écouter toutes les œuvres de Talivaldis Kenins