Header - Sheet Music

Vitrine des compositeurs

John Rea: Biographie

John Rea
1944 -
Région: Québec

John Rea

L’année dernière fût très animée pour John Rea, une saison musicale dont l’ambiance de l’Empire Austro-Hongrois a pu imprégner étonnamment trois de ses projets. En janvier 2003, son orchestration de Sieben frühe Lieder de Gustav Mahler, une commande du Nouvel Ensemble Moderne, a été créée à Montréal par ce dernier. En ce qui concerne sa réorchestration pour vingt et un musiciens du chef-d’œuvre lyrique, Wozzeck d’Alban Berg, trois productions séparées ont eu lieu : à Vienne, l’automne de 2002, à Victoria (C. B.), l’hiver de 2003, et à Princeton (N. J.), l'été de 2003. En septembre 2002, Rea a donné une conférence intitulée Twilight of the Gods, lors du colloque ‘Exile and Transformation — Schoenberg and Weill’ (Concordia University).

Une composition aussi originale qu’audacieuse pour orchestre avec Disklavier (piano acoustique et mécanique relié par câbles à un ordinateur, produit par Yamaha) a été présentée deux fois : à sa création en 2002 par la S. M. C. Q., et par l’Esprit Orchestra de Toronto. En s’inspirant du concept météorologique appelé le « battement d’ailes d’un papillon », l’œuvre de John Rea qui s’intitule J’ignore si j'étais un homme rêvant alors que j’étais un papillon, ou si je suis à présent un papillon rêvant que je suis un homme — en l’occurrence, Homme Papillon, fait son parcours à travers un paysage sonore à la fois délicat et très tempétueux, où des variations minimes dans les conditions initiales engendrent des transformations gigantesques et dynamiques aux événements finaux.

Parmi ses dernières créations, mentionnons : Schattenwerk, pour deux violons (Halifax, 2003); Sacrée Landowska, théâtre musical (Montréal, 2001) ; Music, according to Aquinas, pour chœur de chambre - 12 voix, deux clarinettes et violoncelle (Vancouver, 2000) ; la musique de scène pour la pièce Urfaust - tragédie subjective (d’après Goethe et Pessoa) pour le Théâtre UBU (Montréal, 1999).

Récipiendaire de nombreux prix, John Rea obtient maintes commandes et écrit dans des genres variés: musique de chambre instrumentale, théâtre musical, musique électroacoustique, oeuvres pour grand ensemble et œuvres vocales.

De 1979 à 1980, John Rea a vécu à Berlin, puis il a occupé un poste de compositeur en résidence à Mannheim en 1984; ses oeuvres sont alors interprétées à Cologne et à Stuttgart. Les compositions de John Rea ont également été présentées dans un grand nombre de manifestations majeures à travers le monde, entre autres au New Music America Festival à Philadelphie aux États-Unis ; à L'Itinéraire, le Festival Musica, et le Festival “Présences” en France ; en Hongrie ; au Festival de Liège en Belgique, au Festival de Hollande de même qu’aux festivals de la Société internationale pour la musique contem-poraine (S. I. M. C.) au Danemark, au Canada et en Suède.

Parallèlement à ses activités de compositeur, John Rea donne des conférences et publie des articles consacrés à la musique du 20e siècle. Depuis 1973, il enseigne la composition et la théorie musicale à la Faculté de musique de l'Université McGill, dont il était le doyen de 1986 à 1991. Membre fondateur de la société de musique nouvelle Les Événements du Neuf (1978-1989), il est aussi membre du comité de rédaction pour la revue Circuit - musiques contemporaines, et membre du comité artistique de la Société de musique contemporaine du Québec (S. M. C. Q.).

Janvier, 2005

Musiflots

Cliquez ici pour écouter toutes les œuvres de John Rea