Header - Services

L'Orchestre du Centre national des Arts présente Hommage à Jacques Hétu

L'Orchestre du Centre national des Arts présente Hommage à Jacques Hétu

mars 22, 2012
Ontario

Les 8 et 9 février, l'Orchestre du Centre national des Arts présente Hommage à Jacques Hétu, un événement célébrant la vie et la musique d'un compositeur figurant parmi les plus éminents et les plus joués du Canada.

OTTAWA, le 26 janvier 2012 — L'Orchestre du Centre national des Arts présente deux concerts spéciaux gratuits les 8 et 9 février, afin de célébrer la vie et la musique de Jacques Hétu, compositeur et pédagogue canadien-français. L’événement commémore le second anniversaire du décès de Jacques Hétu, survenu le 9 février 2010, à l'âge de 71 ans.

EXPOSITION SUR JACQUES HÉTU
Une exposition relatant la vie et la carrière du compositeur sera présentée dans le Foyer de la salle Southam du 7 au 17 février.

Le catalogue de ce compositeur figurant parmi les plus éminents et les plus joués du Canada comporte quelque 80 numéros d'opus dont des symphonies, un opéra, de la musique chorale et de chambre, ainsi que des concertos pour divers instruments. Ce répertoire varié contribue à faire d’Hétu un des compositeurs canadiens les plus joués et les plus influents – tant au Canada que sur la scène internationale.

La collaboration de Jacques Hétu avec le Centre national des Arts remonte à 1977, quand le CNA lui a commandé Antinomie, œuvre que l'Orchestre a interprétée sous la baguette de Mario Bernardi. Pinchas Zukerman avait inscrit deux pièces de Hétu au programme de la grande tournée européenne de l'Orchestre en 1990 et de celle de 2006 au Québec. En 1992, le CNA avait commandé à Jacques Hétu un concerto pour flûte que devait interpréter la flûte solo Robert Cram. Au moment de son décès, le compositeur travaillait à une nouvelle œuvre majeure commandée par le Centre national des Arts.

Hétu décrit sa musique comme un mélange « de formes néoclassiques et d’effets néoromantiques dans un langage musical utilisant les techniques du XXe siècle ». Son goût pour la théâtralité a grandement contribué à la diffusion de ses œuvres auprès d'un vaste public d'amateurs de concerts. Jacques Hétu a récolté de nombreux prix et distinctions; il a reçu notamment à sept reprises le prix Jan V. Matejcek de la SOCAN, ainsi qu'un Western Music Award et un prix JUNO en 2004.

HOMMAGE À JACQUES HÉTU
1er CONCERT : mercredi 8 février 2012 – 20 heures – Salle Southam du CNA
Pinchas Zukerman, chef d'orchestre/Orchestre du Centre national des Arts
Musique de Jacques Hétu : Antinomie, Concerto pour trombone avec Alain Trudel, Les Clartés de la nuit pour soprano et orchestre, avec Nathalie Paulin, Symphonie no 3

2e CONCERT : jeudi 9 février 2012 – 20 heures – Musée des beaux-arts du Canada
Ce concert de musique de chambre met à l'honneur des œuvres d’Hétu et de ses maîtres. Les interprètes sont le soprano Nathalie Paulin, le Quintette à vent du CNA, Joanna G’froerer et Joel Quarrington, respectivement flûte solo et contrebasse solo de l'OCNA, Emily Marks (flûte), Louise Bessette (piano), et le Quatuor Bozzini. Le programme propose la Sérénade pour flûte et quatuor à cordes op. 45 et le Quintette op. 13 de Jacques Hétu; des extraits de Vingt Regards sur l’Enfant-Jésus d'Olivier Messiaen; « J’ai fermé les yeux » mélodie pour soprano et piano extraite du Cycle-Éluard de Clermont Pépin; Ainsi la nuit pour quatuor à cordes d'Henri Dutilleux; et For Toru pour flûte, quatuor à cordes et contrebasse de Lukas Foss

Les deux concerts sont gratuits, mais il faut s’adresser en personne à la Billetterie du CNA pour retirer des billets.

JACQUES HÉTU
Jacques Hétu est né à Trois-Rivières (Québec), le 8 août 1938, et mort à Saint-Hippolyte, le 9 février 2010. En 1956, il est admis au Conservatoire de Montréal où il étudie la composition dans la classe de Clermont Pépin. En 1961, il termine ses études au conservatoire, remportant le prix d'harmonie, le prix de contrepoint et le prix de composition. La même année, il remporte le prix de composition du Festival de musique du Québec, le prestigieux prix d'Europe et une bourse du Conseil des Arts du Canada. De 1961 à 1963, il étudie sous la férule d'Henri Dutilleux à l'École normale de musique de Paris et suit le cours d'analyse musicale d'Olivier Messiaen au Conservatoire de Paris.

Hétu privilégiait la poésie, l'émotion et un discours cohérent; par ailleurs, il était sensible aux aspects plastiques du son et à la rigueur structurale de ses contemporains. À l'intérieur des formes traditionnelles, il construisait ses compositions autour de cellules cycliques s'appuyant sur la force affirmative du matériau thématique, une écriture rigoureuse et la règle de l'unité. Par la suite, il a cherché à simplifier son langage en élargissant son cadre et en développant parallèlement une expression toujours plus lyrique.

Après 1967, il n’écrit que sur commande, entre autres pour divers artistes et ensembles tels que James Campbell, Robert Cram, Yegor Dyachkov, André Laplante, Alvaro Pierri, Joseph Rouleau, Robert Silverman, Alain Trudel, les orchestres symphoniques de Montréal, Toronto, Québec et Edmonton, l'Orchestre du Centre national des Arts, la Société de musique contemporaine du Québec, la Vancouver New Music Society, les Jeunesses Musicales du Canada, le Concours international de musique de Montréal, les Concours de musique du Canada et la Société Radio-Canada.

Le catalogue d'Hétu comprend quatre symphonies; des concertos pour piano (1969, 1999), basson (1979), clarinette (1983), trompette (1987), ondes Martenot (1990), flûte (1991), guitare (1994), trombone (1995), marimba (1997), cor (1998), orgue (2001), hautbois et cor anglais (2004), ainsi qu'un triple concerto pour violon, violoncelle et piano (2002); des œuvres pour voix et orchestre telles que Les Abîmes du rêve (1982) et la Missa pro trecentesimo anno (1985) pour le tricentenaire de Bach; un opéra, Le Prix, ainsi que plusieurs morceaux de musique de chambre.

En 1990, Pinchas Zukerman avait invité Jacques Hétu à accompagner l'Orchestre du Centre national des Arts en tournée en Allemagne, au Danemark et en Grande-Bretagne. Zukerman avait mis deux de ses œuvres au programme des concerts : la Symphonie no 3 (1971) et Antinomie (1977). En novembre 1990, Images de la Révolution (1988), commande de l'Orchestre symphonique de Montréal pour souligner le bicentenaire de la Révolution française, fut interprétée par l'Orchestre philharmonique de New York placé sous la direction de Charles Dutoit. En mai 1992, Kurt Mazur et l'Orchestre philharmonique de New York ont présenté la première américaine du Concerto pour trompette, avec Philip Smith en soliste. L'année suivante voyait la création du Tombeau de Nelligan (1992) à Paris par l'Orchestre philharmonique de Radio-France. En 1995, toujours à Paris, son Concerto pour ondes Martenot fut créé par Jean Laurendeau et l'Orchestre national de France placé sous la direction de Charles Dutoit. Hétu a composé son Concerto pour orgue en vue de l'inauguration, en septembre 2002, du nouvel orgue du Winspear Center for Music à Edmonton. Le Trio Hochelaga et l'Orchestre symphonique de Montréal ont créé son Triple Concerto en juillet 2003.

Jacques Hétu vivait dans les environs de Montréal où il a enseigné, de 1979 à 2000, à l'Université du Québec à Montréal. De 1964 à 1978, il enseignait à l'Université Laval, à Québec. M. Hétu était membre de la Société royale du Canada (1989) et Officier de l'Ordre du Canada (2001).

Découvrez la FRISE CHRONOLOGIQUE de la boîteàmusiqueCNA.ca : 200 œuvres orchestrales, 80 compositeurs canadiens, 1 FRISE CHRONOLOGIQUE interactive qui offre une représentation visuelle de notre exceptionnelle collection d'archives en ligne et encourage l'exploration des connexions musicales. La FRISE CHRONOLOGIQUE de la boîteàmusiqueCNA.ca a été spécialement conçue pour mettre en relief l'apport des compositeurs canadiens à l'histoire de la musique d'orchestre, et propose un contenu didactique transversal avec des activités à faire en classe et des plans de leçons développés par des enseignants pour les enseignants. Parcourez la boîteàmusiqueCNA.ca dès aujourd'hui.

Le Centre national des Arts remercie le ministère du Patrimoine canadien pour son investissement financier en appui à cette présentation en ligne pour le compte du Musée virtuel du Canada. Nous remercions également notre partenaire CBC Radio 2 pour avoir généreusement fourni des enregistrements de grande qualité de l'Orchestre du CNA provenant de ses archives.

Pour plus de détails, consultez le site Web du CNA à l'adresse www.cna-nac.ca

Gerald Morris
Communications Officer/Agent de communication
Music Department/Département de Musique
National Arts Centre/Centre national des Arts
53 Elgin Street, P.O. Box 1534/53, rue Elgin; C.P. 1534, succursale B
Ottawa (Ontario) K1P 5W1
Telephone/Téléphone (613) 947-7000, ext./poste 335
Fax/Télécopieur (613) 996-2828
E-mail/Courriel gerald.morris@nac-cna.ca

Compositeurs apparentés : Jacques Hétu