Header - Sheet Music

Vitrine des compositeurs

Jean Vallerand: Biographie

Jean Vallerand
1915 - 1994
Région: Québec

Jean Vallerand

Jean Vallerand est né à Montréal en 1915 et décédé en 1994. Il a étudié la composition auprès de Claude Champagne mais sa formation est avant tout journalistique et littéraire. Il a mené une importante carrière de critique, entre autres, aux quotidiens Le Canada (1941-1946), Montréal-Matin (1947-1948), Le Devoir (1952-1961), Nouveau Journal (1961-1962) et La Presse (1962-1966). Il fut également conférencier, écrivain et animateur radiophonique, entre autres pour l'émission Radio-Collège de la Société Radio-Canada. Parallèlement, il a occupé divers postes d'administrateur, dont celui de secrétaire général du Conservatoire de musique et d'art dramatique de la province de Québec à Montréal (1942-1963), directeur du Service des émissions de musique des réseaux français à Radio-Canada (1963-1966), conseiller culturel auprès de la Délégation générale du Québec à Paris (1966-1970), directeur général de la Formation musicale au ministère des affaires culturelles (1970-1973), directeur du service des Arts d'interprétation (1973-1975), directeur du Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec (1971-1978) et secrétaire général de l'Orchestre des Jeunes du Québec (1977-1978), avant de prendre sa retraite en 1980. Il a également enseigné l'orchestration au Conservatoire de musique du Québec à Montréal (1942-1963), l'orchestration et l'histoire de la musique à la Faculté de musique de l'Université de Montréal (1950-1966) et a fréquemment dirigé l'exécution d'œuvres du répertoire, particulièrement européen.

Plusieurs de ses activités et même de ses œuvres reflètent un souci d'éduquer le public et les jeunes. Son poème symphonique Le Diable dans le beffroi (1942), par exemple, est basé sur un conte d'Edgar Allan Poe et s'adresse aux enfants, de même que son unique opéra, Le Magicien (1961), dont il a écrit le livret. Si la Sonate pour violon et piano (1954) et les Quatre Mélodies sur des poèmes de Saint-Denys Garneau (1954) dénotent une influence française, le Quatuor à cordes (1955), Cordes en mouvement et Étude concertante illustrent plutôt la technique sérielle.

Johanne Rivest, 1996

CAPAC

Musiflots

Cliquez ici pour écouter toutes les œuvres de Jean Vallerand